VOUS DEVEZ LUI PARLER, MAIS ÇA VOUS FAIT PEUR!


AVOIR PEUR DE PARLER DANS SON COUPLE EST UNE CHOSE COURANTE.


Peur de déplaire, peur de la dispute, peur de ne pas savoir quoi dire ou comment le dire. On peut aussi avoir le sentiment d’avoir tout essayé, mais rien ne marche. Existe-t-il une façon de dire les choses ?


On ne le répètera jamais assez, la communication est la clé d’un couple heureux. Savoir communiquer dans son couple est bien plus qu’une force, c’est tout simplement ce qui va faire la différence entre un couple avec ou sans conflits.


Dans ma pratique professionnelle de thérapeute, j’entends souvent un des partenaires dire :

  • « Je ne sais plus comment lui dire les choses sans qu’il/elle se fâche »

  • « J’ai tout essayé dans ma façon d’aborder les choses »

Je comprends cette frustration d’avoir le sentiment d’avoir tout essayé.


MAIS ALORS QUE FAIRE ?


Je vais vous donner plusieurs pistes qui vont vous aider résoudre cette difficulté. Vous pouvez retrouver tout cela dans mon livre, Heureux en couple, guide pratique.


Dans ce que vous avez à dire, il y a le contenant (la façon de le dire) et le contenu (ce que vous allez dire).

Le contenu c’est en général ce que vous ressentez. Par exemple, votre conjoint(e) a dit ou fait quelque chose qui vous a blessé et vous voulez lui en parler afin de ne pas rester avec un non-dit (voir article sur les non-dits).


Le contenu (votre ressenti) est toujours légitime. Vous avez le droit d’avoir vécu ce que vous avez vécu à ce moment-là.


Vous devez exprimer ce ressenti sous la forme d’une émotion ou d’un sentiment (tristesse, colère, déception (liste des ressentis difficiles).


Il faut éviter de parler au TU car alors vous tombez dans l’accusation.


Vous ne pouvez utiliser le TU que pour décrire de façon objective ce que l’autre a fait qui vous a blessé.

Par exemple, « L’autre jour quand tu m’as dit XXX, cela m’a fait de la peine ».


Ça n’est pas parce que vous allez parler de vous que votre partenaire ne va pas réagir. Lorsqu’on exprime un ressenti, il faut toujours s’attendre à ce que l’autre réagisse.


Souvent, lorsque vous exprimez une insatisfaction, la personne en face peut se sentir coupable de vous avoir fait vivre cela et ça peut l’amener à réagir.


La personne peut réagir de différentes façons. Par exemple, en minimisant votre vécu, en se justifiant, en s’expliquant, en vous jugeant d’être trop sensible, en se fâchant, etc..


Quelle que soit la réaction, vous n’en êtes pas responsable, par contre vous pouvez y être sensible. Vous pouvez dire par exemple « je vois que tu réagis quand je te dis que ça m’a blessé, et je suis sensible à toi » .


En exprimant de la sensibilité à la réaction de votre partenaire, vous lui montrez que vous êtes également à son écoute.


UNE FOIS QUE VOUS AVEZ ACCUEILLI SON VÉCU, VOUS POUVEZ REVENIR AU VÔTRE.


Par exemple, « je sais que quand je dis ces choses-là, tu réagis, mais j’ai besoin que tu entendes ce que j’ai vécu l’autre jour, car j’aimerais qu’on trouve une solution pour que je ne vive plus cela ».


Si vous proposez de trouver une solution ensemble, cela sera plus facile pour votre partenaire d’être à l’écoute. Il aura moins l’impression que vous lui faites porter toute la responsabilité de ce qu’il s’est passé.


Si vous avez suivi mes écrits, vous savez que j’accorde beaucoup d’importance à la responsabilité. Chaque personne est responsable des émotions et ressentis qu’il produit.


Si dans votre couple vous avez été souvent dans le reproche et le jugement, il se peut que cela prenne du temps avant que votre partenaire vous fasse à nouveau confiance dans votre authenticité.


Enfin, lorsque vous avez quelque chose à dire à votre partenaire et vous savez que cela peut le faire réagir, vous pouvez lui dire avant ce que vous ressentez.


Par exemple : « j’ai besoin de te parler de quelque chose que j’ai vécu en relation avec toi, mais j’ai peur que tu réagisses. Est-ce que c’est possible pour toi de m’écouter jusqu’au bout afin qu’ensemble on trouve une solution ? »


Ou bien :


« J’ai besoin de te parler de quelque chose que j’ai vécu en relation avec toi et je sais que parfois quand je te dis ces choses-là, tu réagis. Ça me fait un peu peur. Est-ce possible pour toi juste d’écouter afin qu’on trouve ensemble un compromis ? »


Également, on ne dit pas « il faut qu’on parle ». Quand vous dites cela, vous sous-entendez que votre partenaire va devoir s’expliquer ou se justifier.


Vous devez toujours parler de vous et assumer que votre partenaire peut ne pas avoir envie de parler. Ainsi, vous lui laissez la liberté de parler ou non sans pour autant vous enlever la vôtre.


Par exemple : « J’ai besoin de te parler »


Voilà, j’espère que ces quelques conseils pourront vous aider à mieux communiquer dans votre couple.


Savez-vous communiquer dans votre couple ?