LES 5 CROYANCES QUI EMPÊCHENTD’ÊTRE HEUREUX EN COUPLE


LES 5 CROYANCES QUI EMPÊCHENT DÊTRE HEUREUX EN COUPLE:

  1. Le couple, c’est pour la vie

  2. Ma vision du couple est la bonne

  3. L’autre va me guérir de mes blessures

  4. Mon/ma partenaire ne me fera jamais souffrir

  5. La communication est la clé pour un couple réussi

Lorsqu’on entre en relation de couple, on arrive avec un bagage, un vécu qui nous appartient, à nous seulement. Ce bagage est fait de notre histoire, de nos peines, de nos joies, de nos souffrances, de notre éducation et de tout ce qui fait que vous êtes la personne que vous êtes aujourd’hui. Ce bagage forge notre vision du monde, la façon dont nous l’appréhendons. Chaque fois que vous regardez le monde extérieur, tout ce que vous voyez est passé au filtre de ce bagage. Ainsi, si à 5 ans vous avez eu une mauvaise expérience avec un chien, par exemple, il se peut que toute votre vie vous perceviez les chiens comme un danger. Disons que ce bagage est comme un disque dur d’ordinateur, dans lequel vous avez rangé bien méticuleusement tout ce que vous avez appris durant votre vie et qui vous sert à analyser le monde et le mettre dans une case qui vous convient. Le jugement que nous portons en permanence sur le monde se sert de cette base de données pour approuver ou désapprouver ce qu’il nous renvoie. Nous avons une opinion sur tout et tout le temps. Il est donc normal lorsque vous rencontrez un amoureux ou une amoureuse qu’il ou elle passe également par ce filtre du jugement. Les attitudes, les opinions et les comportements passent par ce filtre et sont rangés dans plusieurs catégories. Lorsque l’on tombe amoureux, le cerveau à un petit truc dans sa poche pour nous empêcher de passer par ce filtre pendant les premiers temps de la relation. Ce sont les hormones du bonheur et de l’attachement telles que l’ocytocine qui est l’hormone de l’attachement et la sérotonine qui est l’hormone du bien-être. Ainsi, afin de permettre à deux personnes de tomber amoureuses et rester ensemble suffisamment longtemps pour avoir un enfant et de s’en occuper, le cerveau sécrète des hormones qui nous empêchent d’avoir notre propre jugement sur la personne. On dit bien que l’amour rend aveugle. Eh bien, c’est vrai ! On va voir chez l’autre que ce qui nous rapproche et nous donne envie d’être ensemble. Seulement, cela ne dure pas. On dit que cela dure 3 ans. En tout cas, ça ne dure pas. Après un certain temps, cette sécrétion d’hormone s’arrête et on revient à la réalité. Bien sûr, nous gardons toujours un attachement pour l’autre, mais c’est moins fort, et surtout, désormais, je peux appliquer mon propre filtre sur l’autre et le juger en fonction de mes croyances.

ANALYSONS CES CROYANCES GÉNÉRALISÉES SUR LES RELATIONS DE COUPLE :

1. LE COUPLE C’EST POUR LA VIE Ainsi, selon moi, la croyance la plus dangereuse est celle qui vous dit que le couple c’est pour la vie. Eh bien non ! Ce n’est pas pour la vie. Vous avez sans doute envie que ça le soit, mais rien ne dure jamais. C’est la loi de la nature. Ainsi, en pensant que votre couple est pour la vie, vous lui mettez dessus une pression énorme, celle d’être parfait. Il faut vivre votre couple au jour le jour. Affronter les difficultés une à la fois. Si vous vivez des choses difficiles dans votre relation et que vous avez la croyance que votre couple "va durer toute la vie", vous pourriez alors vous imaginer que ces difficultés vont elles aussi durer toute la vie, au lieu de vivre le moment présent et vous occuper de vos difficultés une à la fois. Une relation, c’est un chemin. Si vous regardez tout le chemin d’un coup, cela peut être décourageant.

2. MA VISION DU COUPLE EST LA BONNE Lorsqu’on entame une relation amoureuse, on arrive avec sa propre vision des choses et surtout, sa propre vision sur la façon dont un couple fonctionne. Dans mon livre, Heureux en couple, guide pratique, ma phrase fétiche est : « Il y a mille est une façon d’être en couple, il suffit de trouver la vôtre ». C’est normal d’arriver avec sa propre vision des choses, mais quand cette vision vient s’entrechoquer avec celle de votre partenaire, c’est là que les ennuis commencent. Il est important dès que cela arrive de vous assoir avec votre partenaire et de partager votre vision avec la sienne pour en créer une troisième qui sera celle de votre couple. Ainsi, si vous pensez que dans un couple, les partenaires doivent toujours partir en vacances ensemble et qu’un jour, votre conjoint part avec ses amis sans vous, vous risquez de trouver cela difficile. Assoyez-vous et négociez ensemble ce qui est acceptable pour vous.

3. L’AUTRE VA ME GUÉRIR DE MES BLESSURES. Lorsqu’on tombe amoureux, on pense souvent que cet Amour peut tout guérir et surtout me guérir moi. Tous les manques que j’ai eus, tous les abandons, les rejets, les humiliations, les jugements que j’ai pu vivre vont disparaître et cet amour va tout guérir. Malheureusement, c’est faux. C’est ce que l’on pense au début, car notre cerveau baigne dans les hormones du bonheur, mais quand cela s’arrête, la chute est difficile. Votre partenaire n’est pas là pour guérir vos blessures du passé. C’est à vous de vous en occuper et de les travailler pour vous guérir vous-même. Après un certain temps, il se peut même que ça soit votre partenaire lui-même qui réveille en vous ces vieilles blessures que vous pensiez disparues. Cependant, la relation peut vous aider. En effet, les blessures du passé sont toujours des blessures relationnelles. Eh bien, la relation que vous vivez aujourd’hui peut vous aider à travailler vos blessures. Par exemple, si vous souffrez d’humiliation, vous pouvez demander à votre partenaire d’être sensible à vous quand vous êtes réactivé dans cette blessure. En prenant soin de votre besoin d’être aimé et sécurisé, vous vous occupez de vous et graduellement vous pouvez apaiser cette souffrance.

4. L’AUTRE NE ME FERA JAMAIS SOUFFRIR Dans la même idée, il y a cette croyance que lorsque l’on rencontre un amoureux, il ne fera jamais rien pour nous faire souffrir. Évidemment, c’est une fausse croyance. Non pas que votre partenaire va un jour consciemment décider de vous faire souffrir, mais simplement parce que la relation amoureuse réveille souvent, voire toujours, nos souffrances passées, celles qui sont nées dans notre enfance. Lorsqu’on entame une relation, qu’elle soit amoureuse ou amicale, on se dit rarement consciemment qu’à un moment donné, l’autre va faire quelque chose qui peut nous faire mal. Pourtant cela arrive souvent, car nos blessures du passé sont nées de la relation (parent, éducateur, fratrie, enseignants, etc.), et donc toute nouvelle relation risque de les réactiver. Si vous entamez une relation en gardant dans un coin de votre tête qu’un jour, la personne peut avoir un comportement qui réactive une blessure passée, il sera alors plus facile d’en prendre conscience et de vous en occuper.

5. LA COMMUNICATION EST LA CLÉ POUR UN COUPLE RÉUSSI La communication n’est pas la clé, mais une des clés. Quand on a cette croyance et que l’on vit avec une personne qui a du mal à communiquer, on peut lui mettre beaucoup de pression pour l’amener à mieux parler de lui ou d’elle, ce qui peut être très difficile. Parmi les autres clés pour être en heureux en couple, il y l’attachement et le travail sur soi. L’attachement, c’est ce sentiment de sécurité que l’on vit avec l’autre quand on se sent aimé. Quand cet attachement est fort, il permet de plus facilement régler les difficultés relationnelles qu’un couple peut rencontrer. L’attachement est quelque chose qui s’entretient, car sinon avec le temps il disparaît. Je vous invite à lire mon article sur l’attachement.

CONCLUSION Enfin, il y a le travail sur soi. Que ça soit en couple ou dans la vie en général, il est important de bien se connaître afin de mieux affronter les difficultés de la vie. D’ailleurs, ce n’est pas une nouveauté, car Socrate, le philosophe grec, disait déjà « connais-toi toi-même ». Alors, pourquoi ne pas aller au fond des choses. Vous pourriez consulter un thérapeute ou faire des retraites spirituelles (seul.e ou en groupe). Travaillez sur vous, car c’est la véritable voie du bonheur que vous soyez seul.e, ou en couple, que vous aspiriez à être en couple, ou pas. Le bonheur n'attend pas!